SIG 2017-03-31T14:01:08+00:00

Des couches d'informations

SIG

Un Système d’Information Géographique (SIG) est un outil qui permet d’organiser et de présenter des données géolocalisées (zonages, limites, réseaux divers, images satellites etc…). Associées les unes aux autres, ces données représentent au mieux la réalité du terrain, en fonction des besoins.

Un SIG met ainsi à disposition de ses usagers des données géolocalisées représentant les objets de notre environnement sous la forme de points, lignes et polygones en y associant de nombreux éléments de description et caractéristiques.

Pour nos collectivités, l’intérêt est d’une part, de permettre la réalisation d’inventaires patrimoniaux (réseaux d’eau potable, éclairage public, sentiers de randonnée, etc…), mais également de sécuriser et centraliser l’information. En outre, le SIG permet de consulter des plans informatiques et surtout de croiser les informations sur des critères spatiaux ou alphanumériques.

Le SIG permet ainsi de répondre aux questions suivantes : Qù ? Quand ? Comment ? Pourquoi ? Auprès de qui, de quoi ?

Pour autant, l’usage le plus intéressant d’un tel système reste les capacités d’analyse spatiale dans une démarche prospective. C’est surtout pour cette raison que les Systèmes d’Information Géographique sont devenus un outil de référence pour les collectivités qui doivent aujourd’hui gérer et planifier le développement d’un territoire.

En permettant de poser la question « Et si … ?« , une multitude de scenarii peuvent être comparés et étudiés, fournissant ainsi la matière pour une prise de décision en toute connaissance de causes.

GIS_layers

GEOMATIQUE

La collecte et la représentation des informations géolocalisées relève du domaine de la Géomatique. Cette spécialité regroupe 3 activités spécifiques :

  • la collecte de multiples renseignements et d’indications d’après des méthodes différentes : la photographie aérienne, le relevé sur le terrain,  ou encore la numérisation de documents existants.
  • le traitement des données : il consiste à structurer les informations recueillies en différentes couches. Le nombre de couches est infini. Pour être représenté sur le terrain, ces couches sont superposées sur un fond de plan. En fonction des besoins, elles peuvent être croisées les unes aux autres et produire une carte synthétique ou thématique.
  • la diffusion de l’information : elle est possible à l’aide d’un logiciel SIG ou d’une bibliothèque web spécialisée dans la manipulation de données géolocalisées. Ces outils facilitent l’accès aux différentes couches d’informations aux plus novices des utilisateurs.

Cette discipline a donné le jour à un nouveau métier : Géomaticien. Ce profil d’agent touche à la fois à l’informatique (bases de données, programmation, etc…), à la géographie (urbanisme, économie, environnement, etc…), mais également à toutes les thématiques de son cadre d’intervention (réseaux, foresterie, agriculture, océanographie, finance, exploration pétrolière, etc…)